Un Petit Bol d'Oxygène Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Luc Meunier   
lundi 24 septembre 2007

La France a rempli son contrat à 50 % en s'imposant sans bonus offensif face à une médiocre équipe irlandaise, brouillonne, sans inspiration.

Le match fut crispé, tendu et 12 -3 à la mi-temps permettait encore des inquiétudes au regard des 2 occasions franches d'essai bêtement gâchées.

un Michalak méconnaissable en 1ère période (retour aux vieux démons ? : jeu au pied approximatif, manque d'inspiration dans l'ouverture du jeu) n'a pas permis au Bleus d'envoyer du jeu au large et de prendre de vitesse la défense toujours agressive des Irlandais.

Puis l'éclair de génie avec ce coup de pied à la Carlos Spencer qui envoie Clerc à l'essai ; ouf, on respire un peu mais encore une fois la prestation de l'équipe soulève plus d'interrogations qu'elle n'apporte de réponse.

Si l'on a vu une équipe soudée, solidaire, entreprenant, nous n'avons jamais été en mesure de déborder définitivement l'Irlande et d'imposer notre jeu, notre patte qui nous aurait permis largement de passer 4 essais.

Le XV de France est encore convalescent et l'ont peut grandement s'interroger sur l'avenir de notre équipe dans un 1/4 de finale face aux Blacks, même si la Coupe du Monde nous a réussi face à eux.

Oui, il nous faudra presque inévitablement passer par les Blacks pour espérer toucher la Coupe le 20 octobre, car il suffit à l'Argentine de perdre contre l'Irlande (ce qui est loin d'être évident compte tenu des prestations des 2 équipes) avec le point de bonus défensif pour garantir la 1ère place du groupe.

C'est une victoire en demi-teinte, ne nous le cachons pas, sans brio et sans génie, sans cette folie qui nous permet de battre n'importe qui, (les Blacks ???).

Il reste aux Bleus à se retrouver, à sa fédérer pour que le match de dimanche contre la Géorgie nous permette de retrouver nos fondamentaux, notre envie, notre enthousiasme et nous permette surtout d'élever un niveau jeu, qui actuellement, n'ayant pas peur de le dire, est bien en dessous des 2 favoris de l'épreuve, Australie et Nouvelle-Zélande.

 Ce match contre l'Irlande aura de nouveau révélé nos faiblesses, mais aussi dégagé des joueurs indiscutables à mon sens :

  •  - Heymans et Clerc, toujours avide de jeu, d'espace et d'envie
  • - Elissalde, véritable meneur d'hommes, véritable capitaine alors qu'Ibanez était sur le terrain
  • - Un Betsen retrouvé

Nous ne pouvons qu'avoir à l'esprit le futur déplacement à Cardiff, qui sera sans nul doute l'heure de vérité du rugby français, mais aussi du rugby européen au regard des prestations anglaises, écossaises, irlandaises et galloises.

Oui, j'ai peur, oui je crains le pire, mais l'un des matchs les plus accompli de l'histoire des bleus ne fut-il pas contre le même adversaire qui se profile...

 
Précédent   Suivant
Accueil arrow Actus arrow Coupe du Monde arrow Un Petit Bol d'Oxygène